Espace presse
· Actualités · Page 4

Plus que jamais, le retour d’hospitalisation est un véritable enjeu de santé : le retour à domicile de chaque patient doit être considéré avec beaucoup de professionnalisme afin de garantir son bien-être et veiller à son état de santé.

Le rôle de coordinateur est primordial dans une structure d’aide à domicile. Il est en effet capital de coordonner les différents professionnels de santé qui interviennent auprès du bénéficiaire.

ma carrière chez ADHAP 2

L’évaluation des besoins, la coordination, la formation, la médiation, la réassurance…
sont quelques-unes des missions portées quotidiennement par les infirmières et les infirmiers des centres ADHAP.
Un rôle « pilier », fort, porteur de sens, apprécié par les équipes, les bénéficiaires et les aidants.

ma carrière chez ADHAP 1

Sandrine Leclaire travaille pour le centre de Dunkerque depuis 2014.
Elle a commencé comme aide-ménagère puis a eu envie d’évoluer assez rapidement.
Un parcours de femme impliquée et persévérante.

Si elles ne détruisent pas les bactéries ou les virus, certaines vitamines boostent nos défenses immunitaires. Aussi elles aident notre organisme à se défendre contre les infections. Face à l’épidémie de Coronavirus, l’Anses rappelle le rôle essentiel de la vitamine D dans le renforcement de notre système immunitaire.

A l’occasion de la Journée Mondiale contre la maltraitance des personnes âgées, il est utile de rappeler que celle-ci peut prendre différentes formes : maltraitance physique, maltraitance psychologique, maltraitance financière… Elle n’est pas nécessairement volontaire et peut être liée à une situation d’épuisement, à de la négligence ou à un manque d’information. En formant ses collaborateurs, ADHAP s’engage en faveur de la bientraitance de nos aînés.

ma carrière chez ADHAP 4

Tuline est coordinatrice pour le centre de Saint-Étienne.
Elle nous raconte son parcours professionnel de 2011 à 2020.
Tuline a débuté sa carrière chez ADHAP comme aide ménagère en 2011.

Le Ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé le 29 mai dernier la création d’une consultation médicale spécifique, permettant d’assurer le rétablissement de la continuitédes soins des personnes à risques vis-à-vis du Covid-19.