La bientraitance

Amélie est infirmière coordinatrice ADHAP. Pour elle, le respect de la dignité des personnes fragilisées est l’une des qualités essentielles de tout intervenant à domicile.

Nous avons souvent en charge des personnes en souffrance. Je vois à quel point il est difficile pour elles, quel que soit leur âge, d’accepter que l’on fasse leur toilette, d’être changées, etc. Elles ont besoin d’attention, de délicatesse et de gentillesse.
Le respect de la pudeur pendant la toilette, la patience pendant les actes les plus simples, comme le coucher ou le change, sont essentiels.
Si vous respectez la personne, elle le sent et les choses deviennent plus simples.

La bienveillance est un critère de recrutement. Dès l’entretien d’embauche, je sensibilise les intervenants au respect de la personne, de son intimité et de la confidentialité de certaines informations la concernant. La discrétion est indispensable dans ce métier.

Le respect se voit également dans la liberté que l’on donne à l’autre, d’autant plus s’il est malade ou handicapé. Je laisse toujours à la personne fragilisée la possibilité de choisir ce qu’elle veut faire, ce dont elle a envie. Pour cela, il faut lui faire confiance et lui témoigner beaucoup de compréhension. Cette confiance se construit avec le temps, par des regards, des sourires, des petites attentions.

Le respect de la dignité c’est aussi le respect des différences de chacun. On ne peut pas faire ce métier si l’on ne respecte pas la personne humaine. Les intervenants ADHAP sont formés à la qualité de la relation, quels que soient l’âge, le sexe, la religion, l’origine, la santé physique et mentales des personnes fragilisées.

Nous essayons d’accompagner les personnes fragilisées au coeur de leur quotidien. Nous les soutenons dans les moments difficiles, dans leurs angoisses. C’est encore plus vrai au début, quand les personnes parfois inquiètes, se demandent « Qui va venir chez moi ? », « Comment cela va-t-il se passer ? ». Chaque mot, chaque geste compte. L’écoute, le dialogue ont de vraies vertus thérapeutiques. Ils apaisent, et du coup les prestations se font plus tranquillement.

Les demandes sont souvent urgentes (accident, retour d’hospitalisation…). Les prises en charge doivent se faire rapidement. Avec ADHAP, il n’y a aucune liste d’attente et les prestations peuvent démarrer dans les 24 heures à 48 heures suivant la demande.

Nos articles "Focus"

Tous les articles

Adhap revient sur les ondes pour parler de recrutement. Ainsi, les auditeurs de RTL auront le plaisir de découvrir le spot radio du leader de l’aide à domicile du 5 au 18 octobre prochains.

plateforme d'accompagnement et de répit

Les plateformes d’accompagnement et de répit permettent aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et aux aidants de s’accorder des moments de temps libres.

Combinaison de vieillissement