En France, ce sont près de 150 000 personnes qui sont atteintes par la maladie de Parkinson. À l’occasion de la journée mondiale de Parkinson, nous rappelons notre engagement envers les familles touchées par cette pathologie.

Parkinson : un accompagnement personnalisé pour mieux accompagner les malades

Il y a 10 ans , l’Institut ADHAP lançait ses premières sessions de formation « Parkinson ». Ces dernières permettent aux centres ADHAP de proposer un accompagnement personnalisé aux malades. Le professeur Mermillod du CNRS de Clermont-Ferrand, a collaboré avec l’Institut pour la création de ces modules. L’objectif pédagogique de ce parcours est de donner aux intervenants les clés pour mieux comprendre cette pathologie évolutive et connaître les comportements à adopter. « Beaucoup de gens pensent que la maladie de Parkinson se caractérise essentiellement par des tremblements. Pourtant, au niveau cognitif et émotionnel, de nombreux troubles apparaissent avec la maladie. Pour les auxiliaires de vie qui prennent en charge ces personnes, il est primordial de connaître ces différents symptômes : une apathie générale, un syndrome dépressif latent, des troubles du sommeil ou de l’attention, l’apparition possible d’hallucinations, un ralentissement cognitif…Grâce à la formation de l’Institut Adhap, les intervenants sont capables de mieux les appréhender. »

Complicité-int-1 Parkinson : journée mondiale de lutte contre la maladie

Cette année, la Journée Mondiale contre la maladie de Parkinson s’inscrit dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. Une période compliquée. En particulier, pour les personnes atteintes d’une maladie neurologique pour qui l’isolement et le manque d’activité physique peuvent avoir des effets sur l’évolution de la maladie.

L’association France Parkinson lance d’ailleurs un appel « à la vigilance de tous pour identifier les personnes les plus isolées, les plus fragiles « .

C’est effectivement parce que le confinement est difficile à vivre pour ces malades et leur famille que les équipes ADHAP prennent soin de  maintenir régulièrement le lien avec eux et les autres acteurs du maintien à domicile (médecins, infirmier(ère), assistante sociale…).

Si vous souhaitez plus de renseignements sur nos prestations liées à la maladie de Parkinson, contacter le centre ADHAP le plus proche de chez vous.