Ecoutez

FAQ - Covid-19

La période compliquée que nous vivons soulève de nombreuses questions et inquiétude notamment pour les personnes qui accompagnent un proche fragilisé. Nous avons à cœur de rester à vos côtés et aux côtés de vos proches pendant cette crise sans précédent. C’est pourquoi vous trouverez sur cette page, une FAQ qui vous éclairera sur les mesures spécifiques prises dans le secteur de l’aide à domicile et plus particulièrement sur les mesures mises en œuvre au sein du réseau ADHAP pour garantir la continuité de nos services auprès des plus vulnérables.

LES PRESTATIONS

Nos intervenants restent disponibles pour effectuer les achats de première nécessité de nos bénéficiaires. Il suffit de préparer une liste de course et de la transmettre à votre centre ADHAP. L’assistant(e) livre les commissions au domicile du bénéficiaire dans le respect des règles d’hygiène et de limitation de la contagion indiquées dans les protocoles ADHAP et les communications des instances gouvernementales.

Comme le corps médical l’a rappelé à de nombreuses reprises, il est essentiel de continuer à se faire suivre par son médecin traitant pour toutes ses pathologies chroniques (arthrose, diabète, hypercholestérolémie, hypertension…). Pour faciliter votre déplacement, nos équipes pourront vous y conduire en toute sécurité. Un intervenant se rendra à votre domicile pour préparer tout ce dont vous avez besoin, vous conduira à votre rendez-vous médical et vous accompagnera jusqu’à la salle d’attente. A la fin de la consultation, l’intervenant sera présent pour vous ramener à votre domicile. Bien évidemment toutes les précautions sont prises pour respecter les gestes barrières et nos véhicules sont désinfectés à chaque accompagnement.

Pensez-y ! Les chèques Sortir Plus permettent de financer les déplacements des seniors. Mis en place par l’AGIRC-ARCCO, le dispositif Sortir Plus s’adresse uniquement aux personnes de 75 ans et plus, en situation d’isolement. Retrouvez toutes les modalités de mise en oeuvre en lisant notre article « Faciliter les déplacements des seniors ».

LES ASSISTANT(E)S DE VIE

Nos équipes sont formées à tous les protocoles d’accompagnement pour limiter les risques de contagion et toutes les mesures exigées par les instances gouvernementales de santé sont mises en œuvre au sein de votre centre pour votre sécurité et celles de vos intervenants ADHAP.

Tous nos intervenants sont également équipées des matériels de protection indispensables à la réalisation des prestations  (masques, gants, surblouses…) et sont formées à la bonne utilisation de ces équipements selon la nature des prestations à réaliser.

Conformément aux préconisations émises par le Ministère du travail pour les métiers de l’aide à domicile, le port du masque est obligatoire pour l’intervenant lorsque les règles de distanciation physique et d’aménagement d’un espace de travail suffisant ne sont pas applicables.

Nous ne le rappellerons jamais assez, la prévention passe également par le respect inconditionnel des gestes barrières (tousser dans son coude, se laver les mains régulièrement, utiliser des mouchoirs jetables, porter un masque quand on est malade). L’ensemble de ces précautions est évidemment appliqué par les équipes ADHAP.

Les intervenants ADHAP ont un rôle important de sensibilisation et de veille auprès des bénéficiaires qu’ils accompagnent. Ils les invitent à la prise de leur température quotidienne, et veillent à l’éventuelle apparition de symptômes liés au Covid-19 (difficultés respiratoires, chutes, désordres digestifs, perte du gout et de l’odorat…). Les conseils de confinement sont également rappelés aux plus fragiles : éviter toute sortie non indispensable, limiter des visites de leurs proches à leur domicile, respecter la distanciation et les gestes barrières … Néanmoins, en cas d’apparition de symptômes, les protocoles ADHAP mis en place établissent clairement la conduite à tenir par les équipes ADHAP :

  • Si le bénéficiaire présente des signes de la maladie sans difficultés respiratoires, l’intervenant contacte le médecin traitant ou un médecin en téléconsultation et prévient le centre qui se chargera d’informer le proche aidant, le tuteur ou la personne de confiance. Pour la poursuite de la prestation, au delà de l’application des gestes barrières, l’intervenant équipe le bénéficiaire d’un masque de protection et lui demande d’assurer une hygiène des mains toutes les heures au minimum.
  • Si le bénéficiaire présente des signes de la maladie et des difficultés respiratoires, l’intervenant contacte le SAMU et prévient le centre qui se chargera d’informer le proche aidant, le tuteur ou la personne de confiance.

LE RÔLE DE L’AIDANT FAMILIAL

Les visites au domicile de votre proche fragilisée sont désormais possibles mais elles devront être entourées des précautions indispensables à la protection de la santé de votre proche et la votre (application des gestes barrières et port d’un masque grand public pour votre proche). Comme l’a rappelé le Premier Ministre lors de la présentation du plan de déconfinement le 7 mai dernier, « il n’y a pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables après le 11 mai mais je dois dire à ces personnes qu’elles doivent continuer d’observer dans toute la mesure du possible les règles de prudence très strictes qui ressemblent à celles des deux derniers mois pour leur sécurité »

LES AIDES FINANCIÉRES

En cas d’urgence d’ordre médical ou social, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie peut être délivrée à titre provisoire par le Conseil Départemental, pour un montant forfaitaire correspondant à 50% du montant du plafond du plan d’aide applicable aux personnes classées en GIR 1, soit 871 euros. En cas d’hospitalisation, cette demande doit être envisagée avant la sortie d’hospitalisation. Pour plus d’informations sur cette allocation : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/.

Le Gouvernement et l’Assemblée des Départements de France ont mis en place un mécanisme de prorogation automatique de 6 mois des droits pour la PCH et le maintien de son versement. Par ailleurs, en cas de changement de situation, un circuit court de traitement des demandes a été mis en place avec la mobilisation des départements et des MDPH.

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie s’est organisée pour assurer la continuité de versement des pensions d’invalidité. Ainsi, si vous pouvez transmettre les déclarations sur l’honneur des revenus de votre proche par courrier ou par voie dématérialisée, elles seront traitées par la CNAM.

Cependant, si vous n’êtes pas en mesure de les transmettre ou si l’envoi connait des problèmes d’acheminement par la poste, pour éviter les ruptures de paiement, toutes les déclarations sur l’honneur en attente de réception sont saisies comme étant réceptionnées, sans attendre la réception  réelle de la déclaration papier. Les pensions continueront d’être versées, dans l’attente de la réception ultérieure des déclarations.

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ? Contactez le centre ADHAP le plus proche de chez vous ou complétez le formulaire ci-dessous !

mattis Donec accumsan ultricies fringilla mattis mi, quis ut tempus